LE

Les festivités de Noël

Retour
| 21 Décembre 2012 | 17409 vues
Editorial du COM.LE du Képi blanc N° 750.

Les festivités de Noël qui viennent de s’achever dans les régiments, en métropole comme à l’extérieur ont permis à chaque légionnaire de vivre un moment privilégié, au sein de sa section et de sa compagnie, au contact des cadres et des plus anciens de l’unité.

Cette soirée familiale, partagée et offerte aux plus jeunes est essentielle pour tous, nous le savons bien. Et il ne s’agit pas d’une contrainte, mais d’un cadeau, d’un très beau cadeau : celui de la soirée qui compte le plus aux yeux de tous. C’est pour cela que tous les cadres consacrent cette soirée à leurs légionnaires. Voilà une des exigences qui nous rappellent que le légionnaire demeure différent de ses frères d’armes.

Et les spécifi cités sont connues. Elles sont sources d’une légitime fierté. Noël s’achève après ces veillées inoubliables, ces crèches uniques au monde qui expriment avec génie la sensibilité et la profondeur de l’âme du légionnaire. La fête achevée, nous voilà déjà prêts pour attaquer cette nouvelle année. Elle sera très particulière pour la Légion étrangère qui fêtera avec éclat le 150e anniversaire du combat de Camerone.

De quoi aurons-nous besoin en 2013 ? Alors que certains ont peut-être le sentiment d’avoir échappé à la fin du monde au mois de décembre, je souhaite vous adresser des voeux en lien direct avec notre vie quotidienne. Aussi commencerai-je par le courage et la ténacité nécessaires pour que chacun à votre place, vous continuiez à assurer vos missions, avec le souci de perfection que nous ont enseigné nos anciens.

Et le travail ne manque pas, dans le contexte évolutif qui s’annonce, pour adapter ce qui mérite de l’être, rationaliser ce qui peut encore l’être et préserver ce qui doit l’être à tout prix. Voilà des ambitions pour le moins exigeantes.

N’oublions pas : “Ils ne savaient pas que c’était impossible, c’est pour cela qu’ils l’ont fait !” (Mark Twain).

Que vous souhaiter de plus ? Au cours de cette année qui connaîtra des rendez - vous particuliers pour la Légion étrangère , je souhaite à chacun de conserver la même fierté que celle qui le motivait le jour où il a coiffé son képi blanc. Cette fi erté commence dans la tenue que nous portons toujours la tête haute, quelle qu’elle soit et en toute circonstance.

Elle exprime ce choix délibéré que vous avez fait en vous engageant dans les rangs de la Légion étrangère. Le quatrième article du code d’honneur nous le redit : “Fier de ton état de légionnaire, tu le montres dans ta tenue toujours élégante, ton comportement toujours digne mais modeste, ton casernement toujours net”. Voilà tout un programme de vie, que nous avons accepté à l’engagement et qui devient une grande et légitime fi erté.

Sommes-nous identiques aux autres soldats ? Certes les missions sont similaires, mais nous demeurons différents. Cette fi erté est essentielle car elle nous aide à nous fi xer un comportement sans faille.

Elle débouche naturellement sur le troisième voeu que je voudrais vous adresser : sachons tous nous montrer exemplaires, dans les missions que nous recevons, quelles qu’elles soient. Ce sera notre manière de vivre intensément cette nouvelle année, tout en contribuant au rayonnement de la Légion étrangère dont vous êtes au quotidien les acteurs privilégiés, chacun à votre place. Courage, fi erté et exemplarité, voilà de quoi prendre de bonnes résolutions pour continuer à faire comme nos anciens, en étant prêts à nous donner sans compter pour le succès de la mission et la gloire de la Légion étrangère.

Je vous souhaite une très bonne année 2013.

 

Général Christophe de Saint Chamas,
commandant la Légion étrangère

Source : Képi Blanc magazine
Crédit : Légion étrangère