Domaine du Capitaine Danjou, la maison du Légionnaire

Le 12 Octobre 1953, René Pleven alors Ministre des Armées, offre à la Légion Etrangère un domaine agricole et son château du 19ème siècle pour «Services rendus à la Nation». Ce geste de l'Etat sera salué en ces termes par le Général Koenig : «C'est un beau rêve caressé depuis longtemps par tous ceux qui ont non seulement commandé, mais surtout aimé la Légion»

"La Légion n'abandonne jamais les siens, ni au combat ni dans la vie". Plus qu'une formule, cette solidarité active et affective, se pratique depuis 61 ans sur le domaine du Capitaine Danjou qui héberge l'Institution des Invalides de la Légion Etrangère de Puyloubier.

Au pied de la Montagne Sainte Victoire, à une vingtaine de kilomètres d'Aix en Provence, nous sommes dans un paysage cher à Marcel Pagnol.La vigne occupe 40 des 220 hectares de l'exploitation. Dans les années 50-60 le vin du légionnaire n'avait pas bonne réputation et les mots piquette et bibine revenaient souvent dans les conversations et les critiques. Vingt années d'efforts et d'un travail passionné d'oenologie, ont été récompensées en 1977, par l'octroi de l'appellation contrôlée Côtes de Provence aux différents vins du Domaine Capitaine Danjou.


Au moment de la vendange, les pensionnaires du domaine sont dans les vignes mais, et c'est une tradition de la Légion, il y a aussi plusieurs jeunes engagés, tout juste sortis du régiment d'instruction de castelnaudary (4e régimnet étranger) et qui viennent donner la main à leurs anciens. A Puyloubier on récolte du tricolore : blanc rosé et rouge. Six cépages se partagent le vignoble : Cabernet, grenache, merlot, mourvèdre, sauvignon et syrah. Une fois coupé, le raisin prend la direction de la Coopérative des Vignerons de la Montagne Sainte Victoire, pour y être mis en bouteille, et plus précisément dans les 300.000 bouteilles produites chaque année.


La clientèle est variée : 60% des acheteurs sont des «Képi Blanc» en activité, 10% des retraités, le tiers restant, des particuliers qui peuvent se fournir au magasin du domaine. Le vin de la Légion attire également, les grands chefs toqués et étoilés des guides gastronomiques. Plusieurs d'entre eux sont venus à Puyloubier et ont apprécié les produits présentés, à tel point que ces vins figurent désormais sur la carte de plusieurs grandes tables de France.


Si le domaine Capitaine Danjou savoure son succès viticole, il n'oublie pas sa raison d'être et sa vocation première : Accueillir, héberger, soigner, aider et réinsérer les plus faibles et les plus malheureux parmi les anciens légionnaires. Cent pensionniares peuvent y résider. Ils disposent chacun d'une chambre de 22 m2 et participent à toutes les activités du domaine. L'accueil se fait ici de jour comme de nuit, sans condition de ressources. C'est un exemple unique dans les Armées, prouvant si besoin en était que la Légion Etrangère, porte la solidarité au plus haut niveau d'excellence. Cette exception, suscite également l'intérêt de nombreuses armées étrangères qui envoie régulièrement des délégations visiter cette institution devenue le Foyer d'Entraide de la Légion Etrangère. 

Lorsqu'ils ne sont pas dans les vignes ou les olivettes,(600 oliviers) les pensionnaires travaillent dans les ateliers d'art. L'atelier de céramique par exemple utilise pour sa vaisselle et ses objets de décoration, 20 tonnes de terre de Limoges et 10 m3 de lave de Volvic. L'atelier de reliure restaure les livres anciens, et propose des reliures artisanales en cuir repoussé pour habiller un ouvrage ou un album de photos. Plusieurs salles du Château sont réservées, à l'annexe du Musée de la Légion Etrangère et présentent un centaine de manequins portant une collection d'uniformes faisant partie de la collection "musée de France" de la Légion étrangère. 

Chaque fois qu'un régiment de la Légion rentre d'un théâtre d'opérations extérieures, une délégation de cette unité vient passer la journée au domaine, et raconte aux anciens, la mission.

| Ref : 530 | Date : 16-09-2014 | 15288