60e anniversaire de l'Institution des invalides

Vous avez été nombreux à venir commémorer avec nous le soixantième anniversaire de l'Institution des invalides de la Légion étrangère de Puyloubier ce samedi 24 mai 2014.

Une journée placée sous le symbole de la solidarité.
Après une messe à l'Institution des Invalides, et une cérémonie au carré Légion du cimetière de Puyloubier (bénédiction des tombes et dépôt de gerbes) avec le père Lallemand, la population de Puyloubier s'est retrouvée sur la place de la mairie pour assister à une prise d’armes sous les ordres du lieutenant-colonel (ta) Damien de Besombes, chef de corps du 1er régiment étranger, et présidée par le général de division Christophe de Saint Chamas, commandant la Légion étrangère.
Il a été procédé à une remise de décorations, ainsi qu'une remise de décrets de naturalisation. Puis la Musique de la Légion étrangère a donné une aubade à la population, et enfin les écoliers de la municipalité ont rendu hommage aux légionnaires en chantant un titre du répertoire légionnaire « Il est un moulin », qui a été apprécié de tous. Un apéritif offert par la municipalité à tous les participants a clos cette matinée.
L'après-midi, l’Institution des Invalides de la Légion étrangère a ouvert ses portes et chacun a pu visiter le musée de l’uniforme, les ateliers, et la boutique a connu une affluence record. En commandant et achetant les produits réalisés par nos anciens, vous contribuez à la solidarité légionnaire. Merci à tous pour votre soutien.

Comment se rendre à l'Institution des invalides de la Légion étrangère  -> Coordonnées : 43.52355 5.698847

Le général Koenig inaugure l'Institution des invalides de la légion étrangère et déclare lors de son allocution : « La création de l'Institution des invalides de la Légion étrangère est un beau rêve qu'avaient caressé depuis longtemps tous ceux qui ont non seulement commandé, mais avant tout aimé la Légion ; tous ceux qui ont compris dans ses rouages les plus humbles, comme les plus secrets, la mentalité propre du légionnaire qui, dans l'heur comme dans le malheur, a besoin de se sentir chez lui ».

Depuis toujours, le commandement de la Légion étrangère a été préoccupé par le sort douloureux de ses invalides ou malades qui devaient quitter leur nouvelle patrie, cette Légion à laquelle ils avaient tout donné par leur héroïsme et leurs sacrifices. Construire pour eux une maison qui serait la leur et où ils pourraient continuer à vivre, dans l'honneur et la fidélité, était un devoir qui tenait de la gageure.

C'est en 1953, dans cette belle et paisible Provence, au pied de la montagne Sainte-Victoire, à Puyloubier, que ce défi allait devenir réalité. Le 12 octobre de cette même année, Monsieur Pleven, ministre de la Défense, et Monsieur de Chevigné, secrétaire d'état à la Guerre, faisaient l'acquisition du Domaine du général et le remettaient au Foyer d'entraide de la Légion étrangère. En 1954, l'Institution des invalides de la Légion étrangère était inauguré.

En images

| Ref : 342 | Date : 21-05-2014 | 17430